Voix défendues, langues oubliées, accents reconnus chez Balys Sruoga, Romain Gary, Primo Levi - Université de Bretagne Occidentale Access content directly
Journal Articles Les Cahiers du CEIMA Year : 2012

Voix défendues, langues oubliées, accents reconnus chez Balys Sruoga, Romain Gary, Primo Levi

Abstract

Thomas Buckley reprend l’idée de Michel Foucault sur la voix coupable et celle de Danier Heller-Roazen sur la langue maternelle comme censure des autres langues, et montre, à partir de trois écrivains de la résistance et de la déportation (Balys Sruoga, Romain Gary et Primo Levi), comment peut faire survivre, dans une situation d’oppression (guerre, déportation, racisme, animalisation), la voix résistante, affirmant une appartenance indéfectible à des valeurs qui le plus souvent prennent leur source en-deçà des identités coercitives du « shibboleth ».

Domains

Literature
Fichier principal
Vignette du fichier
cc8 13Buckley.pdf (148.24 Ko) Télécharger le fichier
Origin Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-01087702 , version 1 (16-02-2015)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01087702 , version 1

Cite

Thomas Buckley. Voix défendues, langues oubliées, accents reconnus chez Balys Sruoga, Romain Gary, Primo Levi. Les Cahiers du CEIMA, 2012, Voix défendues, 8, pp.165-173. ⟨hal-01087702⟩
115 View
495 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More