L'Homo americanus à la dérive : Délivrance et le brouillage des codes - Université de Bretagne Occidentale Access content directly
Journal Articles Éclipses - Revue de Cinéma Year : 2014

L'Homo americanus à la dérive : Délivrance et le brouillage des codes

Abstract

Plus de quarante ans après sa sortie, Délivrance (Deliverance, 1972) demeure l'un des films les plus marquants du vingtième siècle. Lorsque Boorman décide d'adapter à l'écran le roman du poète sudiste James Dickey, l'homme américain est en quête de repères : ébranlé par les changements radicaux des années soixante-dix, le mythe de l'homo americanus conquérant et invulnérable ne fait plus recette. Présenté comme un récit initiatique où quatre citadins partent à la conquête d'une frontière en voie de disparition (la rivière Cahulawassee, sur le point d'être éliminée par un barrage), le film de Boorman subvertit les cadres génériques du western et du buddy film en déjouant les horizons d'attente du spectateur. Par le brouillage des genres, le choix des acteurs, la dangerosité assumée (et même affichée) du tournage et le détournement d'un certain nombre de codes cinématographiques, Boorman met en évidence la fragilité des codes masculins du début des années soixante-dix. Cette perte de repères chez le spectateur reflète l'atmosphère instable aux Etats-Unis dans les années soixante-dix.

Domains

Literature
Fichier principal
Vignette du fichier
LHomo_Americanus_a_la_derive_Delivrance.pdf (226.21 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01259997 , version 1 (21-01-2016)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01259997 , version 1

Cite

Elizabeth Mullen. L'Homo americanus à la dérive : Délivrance et le brouillage des codes. Éclipses - Revue de Cinéma, 2014, John Boorman, le mythe et le monde, 55, pp.66-79. ⟨hal-01259997⟩
105 View
510 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More