Rome, capitale de la Bretagne

Ronan Calvez 1
1 CRBC Brest - Centre de recherche bretonne et celtique
UBO - Université de Brest, IBSHS - Institut Brestois des Sciences de l'Homme et de la Société
Résumé : Cet article tente de réévaluer l’importance de l’Eglise dans la construction d’une langue de culture et d’une littérature bretonne. En effet, lorsque l’on s’intéresse un tant soit peu aux écrits religieux produits entre le XVIe et le XIXe s., se fait jour une même volonté ecclésiastique de forger une langue bretonne de culture digne de la mission qui lui est allouée : l’Eglise a donc inventé un breton d’Eglise, et c’est en réaction à ce breton que s’est construite une littérature profane. Rome a donc été la capitale littéraire du breton.
Type de document :
Communication dans un congrès
Blanchard Nelly, Thomas Mannaig. Colloque international "Des littératures périphériques", May 2013, Brest, France. Presses universitaires de Rennes, Des littératures périphériques, 24, pp.267-279, 2014, Plurial
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-brest.fr/hal-01155440
Contributeur : Véronique Le Gall <>
Soumis le : mardi 26 mai 2015 - 16:22:53
Dernière modification le : jeudi 21 décembre 2017 - 11:12:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-01155440, version 1

Collections

Citation

Ronan Calvez. Rome, capitale de la Bretagne. Blanchard Nelly, Thomas Mannaig. Colloque international "Des littératures périphériques", May 2013, Brest, France. Presses universitaires de Rennes, Des littératures périphériques, 24, pp.267-279, 2014, Plurial. 〈hal-01155440〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

54