Du trauma à l'humain : traces de l'intime et écritures du vide dans la littérature britannique contemporaine

Résumé : De Tim Pears à Zadie Smith, en passant par Jonathan Coe, Nigel Farndale et Ian McEwan, Laurent Mellet « s’attache à montrer que si les traces du corps révèlent un traumatisme d’abord intime, les traces de ces traces dans le texte, leurs symptômes narratifs et stylistiques, permettent un autre retour à l’humain à travers le retour au narratif et à la narration de soi ». Selon L. Mellet, l’intime se manifeste parfois par un vide signifiant qui permet de « ré-humaniser l’individu et le texte » et qui peut mobiliser divers enjeux éthiques, notamment chez Coe.
Type de document :
Article dans une revue
Les Cahiers du CEIMA, Centre d'études interdisciplinaires du monde anglophone (Université de Brest), 2013, Trace humain, 9, pp.21-51
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [49 références]  Voir  Masquer  Télécharger

http://hal.univ-brest.fr/hal-01117962
Contributeur : Bleuenn Bourhis <>
Soumis le : mercredi 18 février 2015 - 11:41:40
Dernière modification le : mercredi 23 mai 2018 - 17:58:10
Document(s) archivé(s) le : mardi 19 mai 2015 - 10:21:58

Fichier

1a_Ceima9_Mellet.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-01117962, version 1

Collections

Citation

Laurent Mellet. Du trauma à l'humain : traces de l'intime et écritures du vide dans la littérature britannique contemporaine. Les Cahiers du CEIMA, Centre d'études interdisciplinaires du monde anglophone (Université de Brest), 2013, Trace humain, 9, pp.21-51. 〈hal-01117962〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

200

Téléchargements de fichiers

139