Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Hypocrisie de la voix sociale dans les "Ames fortes" de Jean Giono : La vérité d'une Médée entre Rousseau et Sade

Résumé : Emmanuel Minel met en lumière, à partir d’un roman de Giono écrit dans un contexte marqué par l’épuration et le début de la décolonisation, la perversité possible de la « voix de l’opprimé(e) », qui devient « figure » rhétorique, alibi dans un discours hypocrite et manipulateur au service d’une violence placée par le romancier sous le signe de Médée et du plaisir naturel mais inavouable de détruire.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.univ-brest.fr/hal-01117943
Contributor : Bleuenn Bourhis <>
Submitted on : Wednesday, February 18, 2015 - 11:18:17 AM
Last modification on : Thursday, February 19, 2015 - 1:00:28 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, May 19, 2015 - 10:21:19 AM

File

cc8 18Minel.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : hal-01117943, version 1

Collections

Citation

Emmanuel Minel. Hypocrisie de la voix sociale dans les "Ames fortes" de Jean Giono : La vérité d'une Médée entre Rousseau et Sade. Les Cahiers du CEIMA, Centre d'études interdisciplinaires du monde anglophone (Université de Brest), 2012, Voix défendues, 8, pp.235-243. ⟨hal-01117943⟩

Share

Metrics

Record views

282

Files downloads

437