Quête, mémoire et écriture dans The light of Day de G. Swift

Résumé : Cet ouvrage mène l’enquête sur le roman policier : à quoi sert-il aujourd’hui ? Quelle a été son évolution depuis les années 70 ? Quelle est sa place actuelle dans la littérature ? La contamination par le « noir » de la littérature générale est examinée ici, à travers les œuvres d’auteurs européens et américains contemporains, tels que Fred Vargas, Thierry Joncquet, Didier Daenincks, Ian Rankin, David Peace, Henning Mankel, les frères Vaïner, James Ellroy, Jerome Charyn, Michael Connelly, etc, mais également celles d’écrivains mainstream comme Graham Swift, Kasuo Ishiguro ou encore Patrick Modiano, eux aussi séduits par la « manière noire » qui participe à divers degrés de leur imaginaire fictionnel.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Gilles Menegaldo et Maryse Petit. Manières de noir La fiction policière contemporaine , Presses Universitaires de Rennes, pp.135-148, 2010, Interférences, 9782753511101. 〈http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=2408〉
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-brest.fr/hal-01114511
Contributeur : Emmanuelle Bourge <>
Soumis le : lundi 9 février 2015 - 15:15:52
Dernière modification le : vendredi 16 mars 2018 - 08:32:43

Identifiants

  • HAL Id : hal-01114511, version 1

Collections

Citation

Hélène Machinal. Quête, mémoire et écriture dans The light of Day de G. Swift. Gilles Menegaldo et Maryse Petit. Manières de noir La fiction policière contemporaine , Presses Universitaires de Rennes, pp.135-148, 2010, Interférences, 9782753511101. 〈http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=2408〉. 〈hal-01114511〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

85