Jeunes intérimaires et ouvriers permanents en France : quelle solidarité au travail ?

Résumé : Si le chômage et la précarisation de l'emploi produisent des inégalités sociales, ces clivages ne s'arrêtent pas aux frontières des entreprises et contribuent aussi à la reconfiguration des collectifs de travail et des logiques productives. Si dans les espaces de travail, des solidarités naissent d'une commune condition et d'une subordination partagée, la coexistence dans un même espace de travail sur des postes identiques de statuts d'emploi distincts, dans des modalités d'accès elles-mêmes différenciées, pose la question des conditions d'émergence de solidarités possibles au travail. Sous la menace du chômage, les salariés sont conduits à jouer le jeu d'une " concurrence entre égaux ", contribuant à fragiliser les homogénéités intra-catégorielles. On montrera ici, à partir de l'exemple de l'emploi intérimaire, saisi comme forme archétypique de l'emploi précaire, les logiques endogènes de ce processus de fragilisation des solidarités intra-catégorielles qui posent de nouveaux défis au syndicalisme. Le développement de l'intérim repose sur une logique tacite de mise en concurrence de travailleurs à statuts différents. Permanents et intérimaires sont pris dans une spirale de défiance réciproque qui freine leurs capacités d'action collective. À la crainte des permanents pour leur emploi répond l'amertume des intérimaires déclassés. Le souhait de ces derniers de n'être que de passage dans l'usine renforce les postures d'évitement et de mise à distance et constitue un obstacle à la reconnaissance d'une condition de subordination partagée. Investi comme " boulot de jeune " le souci d'en sortir prime sur celui d'en améliorer les conditions... Sans doute faut-il que le travail fasse enjeu pour que puisse naître le sentiment d'appartenance à une communauté de destin. La segmentation des collectifs de travail par le statut d'emploi engendre des transformations importantes et rapides des rapports sociaux de travail en affectant en profondeur la dynamique intergénérationnelle des systèmes de régulation autonome et les ressorts des résistances salariales.
Type de document :
Article dans une revue
Relations Industrielles / Industrial Relations, Département des relations industrielles de l'Université Laval (Québec, Canada), 2009, 64 (3), pp.489-506
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-brest.fr/hal-00669459
Contributeur : Violaine Garguilo <>
Soumis le : lundi 13 février 2012 - 11:53:42
Dernière modification le : vendredi 16 mars 2018 - 08:33:17

Identifiants

  • HAL Id : hal-00669459, version 1

Collections

Citation

Christian Papinot. Jeunes intérimaires et ouvriers permanents en France : quelle solidarité au travail ?. Relations Industrielles / Industrial Relations, Département des relations industrielles de l'Université Laval (Québec, Canada), 2009, 64 (3), pp.489-506. 〈hal-00669459〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

152