Le transhumanisme face au droit et à l’éthique de Jean Carbonnier - Université de Bretagne Occidentale Access content directly
Journal Articles Éthique & Santé Year : 2019

The transhumanism about the question of Law and Ethics of Jean Carbonnier

Le transhumanisme face au droit et à l’éthique de Jean Carbonnier

Quentin Le Pluard
Cyril Hazif-Thomas
  • Function : Author
  • PersonId : 1032406

Abstract

In one of his books Jean Carbonnier wrote: « mortal condition is based on a public order argument (la condition de mortel est d’ordre public) ». This sentence could mean that no one should research immortality, and, in that way, it can echoes to recent transhumanism wishes. Men could afford their desires thanks to recent progress in biotechnologies. It can also refer to the recent debates over organ transplant. An analysis of this curious assertion and its possible meanings may light human corps legal framework and bioethics.
Le doyen Carbonnier a écrit, dans son manuel de droit civil concernant les personnes, que la « condition de mortel (était) d’ordre public ». Cette formule fait écho, d’une part avec les désirs transhumanistes d’immortalité soi-disant rendus possibles, notamment par les progrès des biotechnologies et d’autre part, avec les prélèvements d’organes. Un retour sur cette curieuse assertion et sur ses possibles significations permettra peut-être d’éclairer d’un jour nouveau le régime juridique du corps humain et la bioéthique.
Fichier principal
Vignette du fichier
S176546291830103X.pdf (113.65 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-02010701 , version 1 (22-10-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial

Identifiers

  • HAL Id : hal-02010701 , version 1

Cite

Quentin Le Pluard, Cyril Hazif-Thomas. Le transhumanisme face au droit et à l’éthique de Jean Carbonnier. Éthique & Santé, 2019, 16 (1). ⟨hal-02010701⟩
241 View
201 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More