Entre sous-représentation et sur-investissement. Les femmes dans la littérature de langue bretonne - Université de Bretagne Occidentale Access content directly
Book Sections Year : 2016

Entre sous-représentation et sur-investissement. Les femmes dans la littérature de langue bretonne

Abstract

La place des femmes dans l’espace littéraire de langue bretonne est analysée dans cet article, non de manière exhaustive, mais dans toute son étendue temporelle (du XIVe siècle à nos jours) et sociale (en terme de champ). Interroger la place des femmes dans la littérature suscite quelques idées préconçues : d’une part, les femmes seraient dominées dans le champ et seraient confinées à des genres spécifiques (livre de cuisine, jeunesse, épistolaire, sentimental), et d’autre part, les textes majoritairement écrits par des hommes produiraient des images de femmes objets de désir. Cette même question, soulevée cette fois dans le cadre de la littérature de langue bretonne, tend à faire naître d’autres images : on s’attendrait à ce que soit traitée et illustrée la question du matriarcat, qu’apparaissent des portraits de femmes porteuses de la tradition et que soient convoquées les grandes figures mythiques bretonnes ou celtiques comme Dahut, Boudica, Iseult, Viviane etc. Le corpus étudié confirmera-t-il ou remettra-t-il en question ces cinq clichés ?

Domains

Literature
No file

Dates and versions

hal-01546840 , version 1 (26-06-2017)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01546840 , version 1

Cite

Mannaïg Thomas, Nelly Blanchard. Entre sous-représentation et sur-investissement. Les femmes dans la littérature de langue bretonne . Arlette Gautier et Yvonne Guichard-Claudic Bretonnes ? Des identités au carrefour du genre, de la culture et du territoire, Presses universitaires de Rennes, pp.35-50, 2016. ⟨hal-01546840⟩
77 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More