L’histoire de l’éducation : discipline de recherche historique ou science auxiliaire de l’action pédagogique? Les leçons d’une comparaison franco-allemande

Jean-Luc Le Cam 1
1 CRBC Brest - Centre de recherche bretonne et celtique
UBO - Université de Brest, IBSHS - Institut Brestois des Sciences de l'Homme et de la Société
Résumé : Partant du constat que l'histoire est régulièrement convoquée comme illustration ou argument dans les débats sur l'éducation, et en s'appuyant sur le concept des régimes d'historicité défini par François Hartog, l'article interroge la question de l'utilité de la recherche en histoire de l'éducation pour la réflexion contemporaine sur les problèmes du système éducatif. Il le fait en comparant les traditions française et allemande dans ce domaine. Patrie des pédagogues, l'Allemagne a longtemps considéré cette histoire particulière comme une science auxiliaire de la pédagogie générale tandis que la France républicaine avait une conception plus idéologique des études historiques sur l'école, touchant à l’histoire politique. Les positions se sont rapprochées depuis, grâce au renouvellement des thèmes et des approches, mais subsistent encore des différences sensibles dans la position institutionnelle et disciplinaire de ces études. La dernière partie cherche à évaluer les apports de l’historiographie à la compréhension des problèmes contemporains en relevant les obstacles à la réception de cette recherche par le public et les décideurs. Les débats en cours dans la discipline montrent en outre que celle-ci se trouve prise en tension, en France comme en Allemagne, entre les impératifs de l’utilité sociale et ceux de la logique scientifique.Partant du constat que l'histoire est régulièrement convoquée comme illustration ou argument dans les débats sur l'éducation, et en s'appuyant sur le concept des régimes d'historicité défini par François Hartog, l'article interroge la question de l'utilité de la recherche en histoire de l'éducation pour la réflexion contemporaine sur les problèmes du système éducatif. Il le fait en comparant les traditions française et allemande dans ce domaine. Patrie des pédagogues, l'Allemagne a longtemps considéré cette histoire particulière comme une science auxiliaire de la pédagogie générale tandis que la France républicaine avait une conception plus idéologique des études historiques sur l'école, touchant à l’histoire politique. Les positions se sont rapprochées depuis, grâce au renouvellement des thèmes et des approches, mais subsistent encore des différences sensibles dans la position institutionnelle et disciplinaire de ces études. La dernière partie cherche à évaluer les apports de l’historiographie à la compréhension des problèmes contemporains en relevant les obstacles à la réception de cette recherche par le public et les décideurs. Les débats en cours dans la discipline montrent en outre que celle-ci se trouve prise en tension, en France comme en Allemagne, entre les impératifs de l’utilité sociale et ceux de la logique scientifique.
Type de document :
Article dans une revue
Histoire de l’éducation , ENS Editions, 2013, 137, pp.93-123
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-brest.fr/hal-01164999
Contributeur : Véronique Le Gall <>
Soumis le : jeudi 18 juin 2015 - 11:46:24
Dernière modification le : jeudi 21 décembre 2017 - 11:12:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-01164999, version 1

Collections

Citation

Jean-Luc Le Cam. L’histoire de l’éducation : discipline de recherche historique ou science auxiliaire de l’action pédagogique? Les leçons d’une comparaison franco-allemande. Histoire de l’éducation , ENS Editions, 2013, 137, pp.93-123. 〈hal-01164999〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

89