Amours cachées : la nouvelle rhétorique mondaine bretonne

Ronan Calvez 1
1 CRBC Brest - Centre de recherche bretonne et celtique
UBO - Université de Brest, IBSHS - Institut Brestois des Sciences de l'Homme et de la Société
Résumé : Il peut sembler bien audacieux de chercher à définir rhétoriquement les sonnets de Kerenveyer qui, à la première lecture, ne peuvent présenter, pour certains lecteurs, qu’un seul intérêt : enfin du cul en breton. Car il est vrai que ces sonnets comportent les premières occurrences écrites connues de mots désignant les attributs féminins et masculins. Il y a donc un intérêt philologique, mais ce n’est pas tout, à mon avis. En effet, dans des sonnets que d’aucuns feraient relever du genre poissard, Kerenveyer manie de nombreuses figures rhétoriques ainsi que des figures du savoir.
Type de document :
Communication dans un congrès
Thomas Mannaig. Symposium, Dec 2010, Brest, France. Centre de Recherche Bretonne et Celtique / Université de Bretagne Occidentale, La Bretagne Linguistique, 17, pp.127-139, 2013
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-brest.fr/hal-01155408
Contributeur : Véronique Le Gall <>
Soumis le : mardi 26 mai 2015 - 15:49:13
Dernière modification le : jeudi 21 décembre 2017 - 11:12:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-01155408, version 1

Collections

Citation

Ronan Calvez. Amours cachées : la nouvelle rhétorique mondaine bretonne. Thomas Mannaig. Symposium, Dec 2010, Brest, France. Centre de Recherche Bretonne et Celtique / Université de Bretagne Occidentale, La Bretagne Linguistique, 17, pp.127-139, 2013. 〈hal-01155408〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

59