Les Notebooks de Coleridge : tracer l'absence - Université de Bretagne Occidentale Access content directly
Journal Articles Les Cahiers du CEIMA Year : 2013

Les Notebooks de Coleridge : tracer l'absence

Kimberley Page-Jones

Abstract

Kimberley Page-Jones propose, dans « Les Notebooks de Coleridge : tracer l’absence », d’aborder une partie de l’oeuvre du poète anglais romantique Samuel Taylor Coleridge qui échappe aux cadres génériques : des carnets emplis de fragments qui sont longtemps demeurés inédits, « de véritables éclats de pensée, des traces de la formation d’une pensée qui s’achemine vers la vérité ». Dans son article, K. Page-Jones aborde les spécificités de l’écriture foisonnante des carnets, puis y découvre une véritable « poétique de la relation », pour reprendre l’expression d’Edouard Glissant. C’est en particulier dans le rapport aux lieux et à l’expérience qu’en fait le poète qu’elle découvre une écriture de soi qui lui permet de se demander : « comment au fil du temps et des lieux traversés cette empreinte se mue-t-elle en une trace de l’absence ? »

Domains

Literature
Fichier principal
Vignette du fichier
1b_Ceima9_PageJones.pdf (558.29 Ko) Télécharger le fichier
Origin Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-01117975 , version 1 (19-02-2015)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01117975 , version 1

Cite

Kimberley Page-Jones. Les Notebooks de Coleridge : tracer l'absence. Les Cahiers du CEIMA, 2013, Trace humain, 9, pp.53-65. ⟨hal-01117975⟩

Collections

UNIV-BREST
56 View
48 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More