Les sociétés de plantation - Université de Bretagne Occidentale Access content directly
Book Sections Year : 2010

Les sociétés de plantation

Arlette Gautier
  • Function : Author
  • PersonId : 915944

Abstract

Que transmettons-nous aujourd'hui à nos enfants ? Certes, une histoire riche et complexe, mais son récit - au masculin ou au neutre pluriel- reste partial et partiel, en décalage avec la mixité de nos sociétés démocratiques et l'état de la recherche scientifique. L'ouvrage " La place des femmes dans l'histoire. Une histoire mixte " suit pas à pas la chronologie des programmes scolaires actuels en sortant les femmes de l'ombre. Ni geste héroïque au féminin, ni histoire victimaire, il présente la situation des femmes et des hommes à différents moments de l'histoire, de l'époque médiévale à la France de 1968, et s'interroge sur le sens que chaque société attribue au féminin et au masculin. Il permet de montrer par exemple, qu'il n'y a pas eu de Renaissance pour les femmes alors qu'elles ont bien été présentes dans les Lumières. Arlette Gautier, montre dans le chapitre consacré aux sociétés de plantation que la traite a été aussi une rupture dans les rapports de sexe et que les esclaves antillaises étaient à la fois affectées aux plus durs travaux et à la reproduction, avec des modalités variables selon les époques et les lieux.
No file

Dates and versions

hal-01006070 , version 1 (13-06-2014)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01006070 , version 1

Cite

Arlette Gautier. Les sociétés de plantation. Dermenjian Geneviève, Jami Irène, Rouquier Annie, Thébaud Françoise. La place des femmes dans l'histoire. Une histoire mixte, Paris, Belin, et Mnémosyne Association pour le développement de l'histoire des femmes et du genre, pp.137-146, 2010. ⟨hal-01006070⟩
94 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More