Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Le crâne de la Parisienne. Jenny d'Héricourt contre les premiers sociologues

Arlette Gautier 1
1 CRBC Brest - Centre de recherche bretonne et celtique
UBO - Université de Brest, IBSHS - Institut Brestois des Sciences de l'Homme et de la Société, CRBC - Centre de recherche bretonne et celtique
Résumé : Jenny Poinsard, connue sous le nom d'Héricourt (1809-1875), a longtemps été perçue comme une des " femmes libres de 1848 " , sans guère plus de précisions sur sa vie et son œuvre, jusqu'à ce que des travaux la fassent sortir de l'ombre. Ses idées restent mal connues et parfois déformées quand elle est présentée comme une différentialiste ou une maternaliste, comme la plupart des féministes de son époque, qui combattent la subordination des épouses dans le mariage tout en valorisant la maternité. Au contraire, Geneviève Fraisse, Alice Primi ou Caroline Arni l'évoquent comme " une des féministes les plus radicales du XIXe ", qui se donne pour tâche, dans la Revue philosophique, de critiquer théoriquement et rationnellement les thèses misogynes de ses contemporains ". Ce chapitre analyse les critiques apportées par Jenny d'Héricourt dans La femme affranchie, publié en 1860, aux premiers chercheurs en sciences humaines, particulièrement Jules Michelet et Auguste Comte, pour leur naturalisation de la différence des sexes. Elle les réfute en tant que femme des sciences, sage-femme et médecin homéopathe, puis propose une autre conception des rapports entre les sexes. Nous nous demanderons si cela en fait pour autant une sociologue et non pas plutôt une philosophe politique et une précurseure méconnue des théories du genre.
Complete list of metadatas

https://hal.univ-brest.fr/hal-01005783
Contributor : Véronique Le Gall <>
Submitted on : Friday, June 13, 2014 - 11:56:27 AM
Last modification on : Saturday, May 4, 2019 - 4:14:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01005783, version 1

Citation

Arlette Gautier. Le crâne de la Parisienne. Jenny d'Héricourt contre les premiers sociologues. Gargam Adeline. Femmes de sciences, Dijon, Presses universitaires de Dijon, pp.237-245, 2014, Histoire et philosophie des sciences. ⟨hal-01005783⟩

Share

Metrics

Record views

293