Bono reipublicae natus : une louange impériale sur quelques monuments de l'Antiquité tardive (à propos d'une inscription de Lancieux : CIL, XIII, 8994 = XVII-2, 420a).

Yvan Maligorne 1, *
* Auteur correspondant
1 CRBC Brest - Centre de recherche bretonne et celtique
IBSHS - Institut Brestois des Sciences de l'Homme et de la Société, UBO - Université de Brest
Résumé : Tirant prétexte de l'examen d'une inscription de Lancieux (Côtes-d'Armor) longtemps considérée comme un fragment de militaire, l'article s'attache au recensement et à l'étude de modestes monuments portant tous une inscription réduite à la seule formule Bono rei publicae natus, le plus souvent donné au datif. Ces monuments sont dans leur grande majorité des bases de statues mais certains pourraient avoir été des autels. Dédiés à un Auguste ou un César du IVe siècle, ils pourraient - c'est l'hypothèse proposée au terme de l'article - avoir été tous élevés en l'honneur de Constantin, qui a fait de la formule l'un des vecteurs principaux d'une idéologie accordant une grande place à l'hérédité comme justificatif du pouvoir.
Type de document :
Article dans une revue
Revue Archéologique de l'Ouest, Presses universitaires de Rennes, 2008, 25 (2008), pp.291-304
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-brest.fr/hal-00474446
Contributeur : Vanessa Ernst-Maillet <>
Soumis le : mardi 20 avril 2010 - 10:17:37
Dernière modification le : jeudi 21 décembre 2017 - 11:12:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-00474446, version 1

Collections

Citation

Yvan Maligorne. Bono reipublicae natus : une louange impériale sur quelques monuments de l'Antiquité tardive (à propos d'une inscription de Lancieux : CIL, XIII, 8994 = XVII-2, 420a).. Revue Archéologique de l'Ouest, Presses universitaires de Rennes, 2008, 25 (2008), pp.291-304. 〈hal-00474446〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

143