Un essai robuste et fiable pour la recette de produits d’apport en soudage d’aciers inoxydables

Résumé : Le matériau principal de cette étude est l’acier inoxydable austénitique 316L(N) (X2CrNiMo17-12-2 à teneur en azote contrôlée) envisagé dans la conception de la cuve et des structures du circuit primaire des futurs réacteurs de quatrième génération refroidis au sodium. Pour assembler des composants de forte épaisseur, il faut réaliser des soudages multipasses avec métal d'apport. Lors du soudage, il a parfois été constaté des défauts de fissuration à chaud de solidification au refroidissement dans la zone pâteuse, près du bain de fusion. Ces fissures sont des décohésions du matériau apparaissant à haut température le long des joints de grains lorsque la déformation dépasse un seuil critique. Il est donc nécessaire de prévenir ce risque en utilisant un critère de fissuration à chaud. L'approche utilisée dans cette étude est double : développer un essai de fissuration à chaud à chargement extérieur, puis simuler numériquement ces expériences pour déterminer un seuil critique en déformation en utilisant un critère proposé par Kerrouault. Une version améliorée d’un essai de fissuration à chaud (Controlled Restraint Weldability (CRW) test) a été proposé dans cette étude afin d'analyser la susceptibilité à la fissuration de solidification du matériau 316L(N) et d’un métal d'apport de nuance Thermanit 19-15H. L'objectif de ce test est, en fonction de l'intensité du chargement extérieur, d'amorcer une fissure dans un régime thermique établi, puis d’arrêter la propagation de cette fissure si les conditions thermomécaniques locales sont remplies. Le modèle de comportement du matériau choisi est une loi élasto-visco-plastique à écrouissage mixte. Des essais thermomécaniques sur un simulateur Gleeble ont été réalisés à haute température afin d'identifier et d’améliorer la loi de comportement du matériau 316L(N). Le grossissement des grains dans la zone affectée thermiquement a été modélisé et intégré dans ce modèle. Les intervalles de fusion et de solidification du matériau 316L(N) ont été déterminés par des essais ATD (Analyse Thermique Différentielle). Des analyses des microstructures de solidification ont été également menées afin de mieux comprendre le phénomène de fissuration à chaud. Certains essais CRW ont ensuite été modélisés et simulés par éléments finis en utilisant les logiciels Cast3M et Abaqus afin valider le critère de fissuration à chaud et de déterminer un seuil critique de fissuration pour l'acier 316L(N).
Type de document :
Thèse
Mécanique des matériaux [physics.class-ph]. Université de Bretagne Sud, 2017. Français. 〈NNT : 2017LORIS461〉
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01814359
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : mercredi 13 juin 2018 - 11:09:11
Dernière modification le : jeudi 14 juin 2018 - 01:01:25
Document(s) archivé(s) le : vendredi 14 septembre 2018 - 19:03:42

Fichier

2017theseGaoY.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01814359, version 1

Collections

Citation

Yuan Gao. Un essai robuste et fiable pour la recette de produits d’apport en soudage d’aciers inoxydables. Mécanique des matériaux [physics.class-ph]. Université de Bretagne Sud, 2017. Français. 〈NNT : 2017LORIS461〉. 〈tel-01814359〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

164

Téléchargements de fichiers

38