La faute à l’abbé Grégoire ? - Université de Bretagne Occidentale Access content directly
Journal Articles La Bretagne Linguistique Year : 1998

Is Abbé Grégoire to blame?

La faute à l’abbé Grégoire ?

Abstract

If there is a French sociolinguistic exception, under what circumstances did it emerge? On this point, the French Revolution is generally credited with an original and decisive policy. For the defenders of the Breton language, it is doubly guilty: of having placed Breton among the languages that French, promoted as the national language, should eliminate, and of having founded the policy of repression that successive powers have continued to exercise against it to this day. This article takes a nuanced look at language issues during the French Revolution in order to gain a better understanding of this moment in the sociolinguistic history of Breton language.
S’il y a une exception sociolinguistique française, dans quelles circonstances s’est-elle fait jour ? Sur ce point, la Révolution française est généralement créditée d’une politique originelle et décisive. Pour les défenseurs de la langue bretonne, elle est doublement coupable : d’avoir mis le breton au rang des parlers que le français, promu comme langue nationale, devrait éliminer et d’avoir fondé la politique de répression que les pouvoirs qui se sont succédé jusqu’à nos jours n’auraient pas cessé d’exercer contre elle. Cet article propose de revenir de manière nuancée sur les questions de langue dans la période de la Révolution française, afin de mieux comprendre ce moment de l’histoire sociolinguistique du breton.
Fichier principal
Vignette du fichier
lbl-3662.pdf (362.59 Ko) Télécharger le fichier
Origin Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-04596332 , version 1 (31-05-2024)

Identifiers

Cite

Fañch Broudic. La faute à l’abbé Grégoire ?. La Bretagne Linguistique, 1998, 12, pp.219 - 228. ⟨10.4000/lbl.3662⟩. ⟨hal-04596332⟩
0 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More