Studi var an astrou (1848) : des Lumières dans l'ombre - Université de Bretagne Occidentale Access content directly
Journal Articles La Bretagne Linguistique Year : 2022

Studi var an astrou (1848) : des Lumières dans l’ombre

Studi var an astrou (1848) : des Lumières dans l'ombre

Abstract

Studi var an astrou (Brest, Lefournier, 1848) is probably the first scientific text in Breton. Publishing an astronomical treatise to educate the Breton population, in the middle of a 19th century literary marked by Bretonism and neo-Bardism, is a rare approach that differs strongly from the singularizing and identity motivations that prevailed at the time. In addition, the fact that the book and its author, Paul Lebreton, are both unknown to the panorama of publications in Breton leads us to identify who this writer was. Finally, another surprising point: this work was discovered through the autobiographical manuscript of a peasant, Julien Godest. This article therefore combines a study in archives, a study of the language of writing (dialectology and sociolinguistics) and a study of the content of this text, and proposes the hypothesis of a text emanating from the Morlaisian Protestant milieu and a pen in two hands: Guillaume Lejean and Guillaume Ricou.
Studi var an astrou (Brest, Lefournier, 1848) est probablement le premier texte scientifique en langue bretonne. Publier un traité d’astronomie pour instruire la population bretonnante, au milieu d’un 19e siècle littéraire marqué par le bretonisme et le néo-bardisme, relève d’une démarche rare qui se distingue fortement des motivations singularisantes et identitaires qui prévaut alors. De plus, le fait que l’ouvrage et son auteur, Paul Lebreton, soient tous deux inconnus du panorama des publications en breton pousse à saisir qui était cette plume. Enfin, autre point surprenant : cet ouvrage a été découvert par l’intermédiaire du manuscrit autobiographique d’un paysan, Julien Godest. Cet article allie donc une étude en archives, une étude de la langue d’écriture (dialectologie et sociolinguistique) et une étude du contenu de ce texte, et propose l’hypothèse d’un texte émanant du milieu protestant morlaisien et d’une plume à deux mains : Guillaume Lejean et Guillaume Ricou.
Fichier principal
Vignette du fichier
lbl-3772-1.pdf (629.15 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-03992531 , version 1 (16-02-2023)

Identifiers

Cite

Nelly Blanchard. Studi var an astrou (1848) : des Lumières dans l'ombre. La Bretagne Linguistique, 2022, 24, pp.97-114. ⟨10.4000/lbl.3772⟩. ⟨hal-03992531⟩
9 View
10 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More