Profil syntaxique du haut-vannetais : le vannetais a-t-il une préférence pour la construction à sujet en tête ? - Université de Bretagne Occidentale Access content directly
Book Sections Year : 2018

Profil syntaxique du haut-vannetais : le vannetais a-t-il une préférence pour la construction à sujet en tête ?

Erwan Le Pipec
  • Function : Author
  • PersonId : 855099

Abstract

Pa vez kaoz a « mor ar brezhoneg » e vez diskleriet alies penaos tud Bro Gwened a laka ar rener berped (pe neuze d’ar liesañ) e-raok ar verb en o farlant. Ha touet e vehe kement-mañ, na bout n’eo bet divat studiet a-dost. Merc’hat eo yezhadur F. Favereau (1997) an hani kentañ a zo bet é klask muzuliañ stad an traoù, fed ag ar Poc’her atav. Neuze eo get ar chifroù-se em eus staget da labourat douzh ma zu, evit dibuniñ an traoù e Bro Gwened. Arlerc’h ma bout sellet douzh yezh Margeneg, em eus klasket gouiet penaos e vez komzet e div vro arall : an Ardeven hag an Aradon. Hag evit klokaat ar labour em eus dielfennet un tennad ag Instructioneu santel an Ao. Marion (1790). Kentel ar labour-mañ eo e tleer diwall douzh ar brud : e gwirionez eh eus paot-mat a gemm hervez ar lec’h ma oc’h e Bro Gwened ; hag a zo muioc’h, sevenadur a-gozh ar vrezhonegerion a gaso un den da soñjal n’eo ket dre amprest ar galleg eo daet an tech-se e kornadoù so.
Dans la nébuleuse des parlers populaires bretons, le vannetais passe souvent pour donner la préférence, sinon l’exclusive, aux constructions à sujet en tête. Ceci bien que cette caractéristique soit très mal documentée. La grammaire de F. Favereau (1997) a été probablement la première à tenter de la quantifier sommairement pour ce qui est du Poher. Je suis donc parti de ses chiffres pour l’évaluer à mon tour en pays vannetais. Tout d’abord dans le parler de Malguénac, puis en étendant l’observation à deux autres terroirs : Erdeven et Arradon. Enfin, j’ai également analysé un extrait des Instructioneu santel de Jean Marion (1790). Les résultats de cette enquête invitent à reconsidérer l’opinion commune : d’une part le vannetais présente une grande variabilité, qui interdit les jugements hâtifs ; d’autre part, les données sociolinguistiques conduisent à mettre en doute l’hypothèse d’une origine romane du phénomène.

Domains

Linguistics
No file

Dates and versions

hal-02539152 , version 1 (09-04-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02539152 , version 1

Cite

Erwan Le Pipec. Profil syntaxique du haut-vannetais : le vannetais a-t-il une préférence pour la construction à sujet en tête ?. Ronan Le Coadic. Mélanges offerts à Francis Favereau, Skol Vreizh, pp.451-468, 2018. ⟨hal-02539152⟩
52 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More