Le mouvement breton au miroir de son historiographie

Sébastien Carney 1
1 CRBC Brest - Centre de recherche bretonne et celtique
UBO - Université de Brest, IBSHS - Institut Brestois des Sciences de l'Homme et de la Société
Résumé : L'historiographie du mouvement breton, marquée par la mémoire de la Seconde Guerre mondiale, répond à une périodisation qui est, en gros, celle qu'Henry Rousso a définie dans Le syndrome de Vichy. À une phase de deuil et de règlements de comptes, de la Libération au début des années 1950, succède le temps du refoulement et des témoignages complaisants des militants, qui débute après les lois d'amnistie de 1951 et 1953. Après le départ de De Gaulle, les certitudes volent en éclat au profit d'une lecture plus critique, qui mobilise universitaires et étudiants, dans le milieu des années 1970. Dès lors, la collaboration du mouvement breton est un thème abondamment abordé, jusqu'à l'obsession parfois. Après-guerre, cette évolution accompagne la difficile reconstruction de ce même mouvement qui, interrogeant son passé, essaie de tenir à distance un héritage encombrant.
Type de document :
Article dans une revue
Annales de Bretagne et des Pays de l Ouest, Presses Universitaires de Rennes, 2016, 123 (2), pp.83-106
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-brest.fr/hal-01548142
Contributeur : Véronique Le Gall <>
Soumis le : mardi 27 juin 2017 - 11:24:20
Dernière modification le : jeudi 21 décembre 2017 - 11:12:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-01548142, version 1

Collections

Citation

Sébastien Carney. Le mouvement breton au miroir de son historiographie . Annales de Bretagne et des Pays de l Ouest, Presses Universitaires de Rennes, 2016, 123 (2), pp.83-106. 〈hal-01548142〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

58