Réouverture des hostilités : le discours des poètes bretons engagés dans les années 70

Nelly Blanchard 1 Mannaïg Thomas 1
1 CRBC Brest - Centre de recherche bretonne et celtique
UBO - Université de Brest, IBSHS - Institut Brestois des Sciences de l'Homme et de la Société
Résumé : Le contexte d’émancipation sociale d’après mai 68 et celui de la guerre d’Algérie nourrissent au sein du mouvement breton une polémique ou plus précisément une affirmation sous forme de déclaration de guerre : la Bretagne est une colonie, le peuple breton est donc colonisé et à émanciper. C’est notamment dans la poésie engagée que se redessine le contour de certains mots et que se redéfinissent des contenus et des concepts. L’analyse des œuvres en breton et en français de poètes de cette période permet de comprendre autour de quels mots se cristallise ce discours d’hostilité. Comment et pourquoi un discours de guerre renaît à cette période au travers d’une poésie bretonne engagée ? Et de quoi cette violence est-elle le signe ?
Type de document :
Communication dans un congrès
Ghislaine Lozac'hmeur. Actes du colloque international, Apr 2012, Brest, France. 2014, Les mots en guerre : polyphonie et polémique, Actes du colloque international des 27-28 avril 2012 à Brest
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-brest.fr/hal-01089785
Contributeur : Véronique Le Gall <>
Soumis le : mardi 2 décembre 2014 - 13:50:42
Dernière modification le : jeudi 21 décembre 2017 - 11:12:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-01089785, version 1

Collections

Citation

Nelly Blanchard, Mannaïg Thomas. Réouverture des hostilités : le discours des poètes bretons engagés dans les années 70. Ghislaine Lozac'hmeur. Actes du colloque international, Apr 2012, Brest, France. 2014, Les mots en guerre : polyphonie et polémique, Actes du colloque international des 27-28 avril 2012 à Brest. 〈hal-01089785〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

151