Le bénévolat n'est pas le résultat d'une volonté individuelle

Résumé : Les bénévoles justifient souvent leurs engagements par une volonté d'être utiles pour les autres. Ces élans de solidarité se présentent alors comme des dispositions naturelles à l'altruisme. L'article montre d'une part que ces élans sont socialement construits par la socialisation de chacun, par les trajectoires familiales notamment. Il montre, d'autre part, que ces élans doivent être relayés, étayés, mis en forme par les associations, pour donner lieu à des pratiques bénévoles concrètes. À l'aide de la présentation de quelques trajectoires de militants et de bénévoles actifs dans des associations de solidarité, les auteurs démontrent que le bénévolat est le produit d'un ajustement entre des attentes identitaires construites dans des histoires personnelles et un cadre associatif qui parvient à y répondre.
Type de document :
Article dans une revue
Pensée Plurielle - Parole, pratiques et réflexions du social , Haute École Charleroi-Europe / De Boeck Supérieur, 2005, 1 (9), pp.61-73. 〈10.3917/pp.009.0061〉
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-brest.fr/hal-00656383
Contributeur : Violaine Garguilo <>
Soumis le : mercredi 4 janvier 2012 - 10:19:11
Dernière modification le : lundi 12 février 2018 - 14:40:03

Identifiants

Citation

Bénédicte Havard Duclos, Sandrine Nicourd. Le bénévolat n'est pas le résultat d'une volonté individuelle. Pensée Plurielle - Parole, pratiques et réflexions du social , Haute École Charleroi-Europe / De Boeck Supérieur, 2005, 1 (9), pp.61-73. 〈10.3917/pp.009.0061〉. 〈hal-00656383〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

241