La protection de l'enfance : une "surexposition" des mères

Résumé : La diversification des formes familiales, qui traverse aujourd'hui l'ensemble des groupes sociaux, ne se traduit pas par une égale reconnaissance des divers modèles familiaux. Certaines familles sont plus " regardées ", plus contrôlées que d'autres, parce que présentant des situations jugées à risque pour l'enfant. Une première question s'impose alors qui est celle des normes, des modèles familiaux qui peuvent guider l'intervention sociale et être opposés à ces familles. Les résultats d'une étude, portant sur les dossiers sociaux de 284 familles dont les situations ont fait l'objet d'une évaluation à la suite d'un recueil d'information au sein des territoires d'action sociale du département du Finistère, font apparaître une forme de " surexposition " des mères. Si c'est là le reflet des effets des séparations et recompositions conjugales, ceci ne peut-il conforter un modèle de la division sexuelle des rôles au sein de la famille ? Nous proposons d'interroger les effets d'un tel modèle sur les modalités de l'accompagnement social des familles et plus particulièrement dans des situations identifiées de violences conjugales. Nous interrogerons aussi ce que l'invisibilité des conjoints des mères sous-tend de définition de la famille.
Type de document :
Communication dans un congrès
RT 33 Famille, vie privée, vie publique, Apr 2009, Paris, France
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-brest.fr/hal-00651006
Contributeur : Violaine Garguilo <>
Soumis le : lundi 12 décembre 2011 - 15:58:16
Dernière modification le : jeudi 7 décembre 2017 - 11:46:26

Identifiants

  • HAL Id : hal-00651006, version 1

Collections

Citation

Marie-Laure Déroff. La protection de l'enfance : une "surexposition" des mères. RT 33 Famille, vie privée, vie publique, Apr 2009, Paris, France. 〈hal-00651006〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

116