L'invention du paysage aux pierres-debout ou mein-zav. - Université de Bretagne Occidentale Access content directly
Conference Papers Year : 2006

L'invention du paysage aux pierres-debout ou mein-zav.

Abstract

Par pierres-debout, du breton mein-zav, on désigne à Trégunc et à Névez, deux localités situées dans le sud du département du Finistère, les orthostates ou blocs de granite dressés qui sont utilisés d'une manière fort spectaculaire pour la réalisation de certaines constructions. Aujourd'hui on découvre que ces pierres-debout peuvent faire le paysage. C'est l'idée contenue dans le mot "invention", qui évoque d'abord la découverte de l'existence d'un procédé architectural et surtout, la volonté actuelle de créer un paysage où les pierres-debout seraient remarquables, dans tous les sens du terme. Le passage de la découverte à la création se fait par le biais du phénomène de la patrimonialisation, processus par lequel les constructions en orthostates sont donc promues au rang de patrimoine. L'ambition manifestée ici témoigne d'une préoccupation identitaire. Dès lors, pour que le groupe concerné se reconnaisse à travers l'objet qui est signalé à son attention, il faut qu'il se l'approprie : celui que nous nous proposons d'analyser est le récit fondateur qui a été localement élaboré pour légitimer l'entreprise patrimoniale. Ce récit sera donc le point central du propos, pour terminer par une présentation des effets paysagers que produit, à Trégunc et Névez, la patrimonialisation aujourd'hui à l'oeuvre.
No file

Dates and versions

hal-00463240 , version 1 (11-03-2010)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00463240 , version 1

Cite

Jean-François Simon. L'invention du paysage aux pierres-debout ou mein-zav.. Colloque "Des pays aux paysages, dépaysement et renouvellement des mémoires", Apr 2004, Montréal, Québec, France. pp.223-236. ⟨hal-00463240⟩
62 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More