Morts pour la France, Maro evit ar vro : A propos des monuments aux morts du Finistère. - Université de Bretagne Occidentale Access content directly
Book Sections Year : 2009

Morts pour la France, Maro evit ar vro : A propos des monuments aux morts du Finistère.

Abstract

Les travaux sur les monuments aux morts ne cessent de s'enrichir et, localement, ils permettent de répondre à la double question de l'emploi de la langue retenue pour se souvenir des morts dans un département majoritairement brittophone, même si l'enseignement du français s'est généralisé, et d'une éventuelle différence de tonalité selon la langue employée. Que 78 % des épitaphes soient exclusivement en français pour des soldats officiellement « morts pour la France » n'est pas pour surprendre. Plus que le nombre, la répartition des monuments bretonnants ou mixtes s'avère remarquable, remettant en évidence la géographie familière des trois anciens évêchés de Basse-Bretagne, surtout le contraste entre le Trégor en français et le Léon où le breton est beaucoup plus présent, 40 % des monuments. Quant au contenu, les adjonctions à caractère religieux sont plus fréquentes dans les épitaphes en breton ainsi que le sobre « morts à la guerre », maro er b(v)rezel. Bien entendu, ces inscriptions entrent dans un jeu de relations avec les autres caractéristiques des monuments qui se révèlent à la fois régionaux et français, associant la petite et la grande patrie.
No file

Dates and versions

hal-00456974 , version 1 (16-02-2010)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00456974 , version 1

Cite

Marie-Thérèse Cloitre. Morts pour la France, Maro evit ar vro : A propos des monuments aux morts du Finistère.. Hervé Guillemin, Stéphane Tison, Nadine Vivier. La foi dans le siècle : Mélanges offerts à Brigitte Waché., Presses Universitaires de Rennes (http://www.pur-editions.fr/), pp.367-373, 2009. ⟨hal-00456974⟩
154 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More