Do you speak Kubrick? Orchestrating Transgression and Mastering Malaise in The Shining

Résumé : Dans son film, Shining, Stanley Kubrick s'approprie les codes génériques de l'horreur et du gothique, créant à la fois un film efficace et un commentaire sur les rouages du genre. Il est ironique que Kubrick se serve de son style notoirement autoritaire et méticuleux afin de transmettre les thèmes gothiques de la transgression, le brouillage de l'identité et l'abject/monstrueux. L'idiolecte cinématographique Kubrickien transforme ses sources (le roman de Stephen King, la musique de Bartók), forçant ainsi le spectateur à dialoguer avec le film dans un langage qui le met mal à l'aise.
Type de document :
Article dans une revue
Image [&] Narrative, Open Humanities Press, 2009, 10 (2), 〈http://www.imageandnarrative.be/index.php/imagenarrative/article/view/176/140〉
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-brest.fr/hal-01260020
Contributeur : Emmanuelle Bourge <>
Soumis le : jeudi 21 janvier 2016 - 14:14:24
Dernière modification le : jeudi 21 décembre 2017 - 11:26:08

Identifiants

  • HAL Id : hal-01260020, version 1

Collections

Citation

Elizabeth Mullen. Do you speak Kubrick? Orchestrating Transgression and Mastering Malaise in The Shining. Image [&] Narrative, Open Humanities Press, 2009, 10 (2), 〈http://www.imageandnarrative.be/index.php/imagenarrative/article/view/176/140〉. 〈hal-01260020〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

59