Et aperti sunt oculi eorum : le devoir d’interprétation de l’art religieux

Résumé : Partant de l’idée que l’interprétation constitue le commun dénominateur des recherches en sciences humaines et sociales, cet ouvrage en étudie la nature, la rigueur propre et ses effets. Parfois discréditée, l’interprétation demande à être réhabilitée, suivant la formule de Paul Valéry : « Penseurs sont gens qui re-pensent et qui pensent que ce qui fut pensé jamais ne fut assez pensé ». L’interprétation s’avère ainsi indispensable dans la mise en évidence de la dimension symbolique et imaginaire de la réalité.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Pascal David. Interprétation(s), Presses Universitaires de Rennes, pp.205-224, 2010, Essais, 9782753511354. 〈http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=2445〉
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-brest.fr/hal-01126474
Contributeur : Emmanuelle Bourge <>
Soumis le : vendredi 6 mars 2015 - 11:57:59
Dernière modification le : jeudi 21 décembre 2017 - 11:26:08

Identifiants

  • HAL Id : hal-01126474, version 1

Collections

Citation

Manuel Montoya. Et aperti sunt oculi eorum : le devoir d’interprétation de l’art religieux. Pascal David. Interprétation(s), Presses Universitaires de Rennes, pp.205-224, 2010, Essais, 9782753511354. 〈http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=2445〉. 〈hal-01126474〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

63