Les enfances de l'homme artificiel

Résumé : Ce qui intéresse l’auteur, c’est d’abord et avant tout la figure du cyborg qui répond à celle de son créateur imaginaire, le savant fou. G. Girard se demande : « peut[-on] penser une humanité sans processus de venue au monde inscrit dans le temps, en un mot sans naissance et sans enfance ? Inversement, les androïdes et autres intelligences artificielles échappent-ils toujours au tropisme de la construction d’une histoire individuée par mécanisme mémoriel ? » Afin de répondre à ces questions, elle s’appuie d’abord sur le roman fondateur Frankenstein de Mary Shelley, pour ensuite aborder trois grands films de science-fiction : 2001 : A Space Odyssey de Stanley Kubrick, Blade Runner de Ridley Scott et The Matrix des Wachowski. À travers ces oeuvres, G. Girard étudie des personnages de créatures artificielles « qui se rebellent contre leur créateur, et revendiquent le droit au désir, à la reconnaissance et à la liberté, en dignes descendants des idées des Lumières et de la définition de l’homme moderne ».
Mots-clés : homme enfances artificiel
Type de document :
Article dans une revue
Les Cahiers du CEIMA, Centre d'études interdisciplinaires du monde anglophone (Université de Brest), 2013, Trace humain, 9, pp.315-327
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [1 références]  Voir  Masquer  Télécharger

http://hal.univ-brest.fr/hal-01118508
Contributeur : Bleuenn Bourhis <>
Soumis le : jeudi 19 février 2015 - 11:30:03
Dernière modification le : jeudi 21 décembre 2017 - 11:26:08
Document(s) archivé(s) le : mercredi 20 mai 2015 - 10:40:48

Fichier

4e_Ceima9_Girard.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-01118508, version 1

Collections

Citation

Gaïd Girard. Les enfances de l'homme artificiel. Les Cahiers du CEIMA, Centre d'études interdisciplinaires du monde anglophone (Université de Brest), 2013, Trace humain, 9, pp.315-327. 〈hal-01118508〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

200

Téléchargements de fichiers

249