"On n’est pas là pour faire le show” : la troisième mi-temps au rugby féminin, entre provocations et “regards d’hommes"

Yannick Le Hénaff 1 Julien Fuchs 2
2 CRBC Brest - Centre de recherche bretonne et celtique
IBSHS - Institut Brestois des Sciences de l'Homme et de la Société, UBO - Université de Brest
Résumé : Classé parmi les sports à tradition masculine, le rugby apparaît comme étant à même de structurer rigidement les rapports sociaux de sexe, confinant hommes et femmes dans des rôles clairement distincts, sur le terrain sportif, mais aussi lors des festivités d’après-match que nous analysons ici. Basée sur des entretiens et des observations en situation, notre enquête s’intéresse aux troisièmes mi-temps chez les rugbywomen et analyse les conduites de ces femmes – et les conflits sous-jacents – dans les différents espaces de ces fêtes. Si la dimension carnavalesque est fortement investie, suspendant en apparence les normes, ces dernières n’en restent pas moins présentes sous une forme reconfigurée. Nous montrons alors le caractère situé des déviances, selon les espaces, et surtout selon les inter-actants et leur sexe, tout en rappelant qu’il n’existe pas de modèle homogène consensuel.
Type de document :
Article dans une revue
Terrains et Travaux : Revue de Sciences Sociales, ENS Cachan, 2014, pp.143-163
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-brest.fr/hal-01089652
Contributeur : Véronique Le Gall <>
Soumis le : mardi 2 décembre 2014 - 10:00:51
Dernière modification le : jeudi 21 décembre 2017 - 11:12:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-01089652, version 1

Citation

Yannick Le Hénaff, Julien Fuchs. "On n’est pas là pour faire le show” : la troisième mi-temps au rugby féminin, entre provocations et “regards d’hommes". Terrains et Travaux : Revue de Sciences Sociales, ENS Cachan, 2014, pp.143-163. 〈hal-01089652〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

190