Avec une touche d'équité et de genre. Les politiques publiques de développement et de santé au Yucatan

Arlette Gautier 1 Marie-France Labrecque
1 CRBC Brest - Centre de recherche bretonne et celtique
IBSHS - Institut Brestois des Sciences de l'Homme et de la Société, UBO - Université de Brest
Résumé : Au début des années 1980, Arlette Gautier et Marie France Labrecque menaient leurs premières recherches au nord de l'État du Yucatan auprès des femmes autochtones mayas, la première sur des questions de santé reproductive, la deuxième s'intéressant davantage à l'intégration de ces femmes au marché du travail. Pendant les trente prochaines années, toutes deux ont approfondi leur intérêt pour ces dimensions complémentaires du développement économique et social que ce soit au Mexique ou ailleurs dans le monde. Au milieu des années 2000, elles ont toutes deux décidé d'entreprendre des recherches qui feraient le suivi de celles qu'elles avaient autrefois menées mais qui, grâce aux éclairages de l'approche féministe de l'intersectionnalité, donneraient un nouveau relief conceptuel et méthodologique à l'interprétation des changements sociaux que connaissent les populations autochtones de l'État du Yucatan, et les femmes en particulier. Dans la première partie de cet ouvrage, les auteures examinent les liens entre les consignes internationales concernant l'égalité et l'équité de genre et le renforcement du pouvoir des femmes. Elles tiennent également compte de l'interprétation de ces consignes sur les plans régional et local, pour ensuite suivre leur application jusque dans les institutions et auprès des groupes visés en dernière instance par ces consignes, et enfin situer les maisonnées et les individus dans cette dynamique à la fois globale et complexe. La deuxième partie porte sur l'intégration de la perspective de genre et des droits reproductifs par les institutions de santé. Elle s'appuie sur la comparaison des textes gouvernementaux, mexicain et yucatèque, et sur une enquête de terrain menée par entretiens et questionnaires auprès de 200 personnels de santé et 1500 mayas yucatèques (dont seulement la moitié continue de parler leur langue), ainsi que par observation dans toutes les unités médicales de premier niveau de la région ainsi que quelques hôpitaux. L'analyse du système de santé et des tâches des différents personnels, de l'évolution du programme de planification familiale, de la prise en compte de l'ensemble de la santé reproductive et de la lutte contre les violences montrent une certaine diffusion de la rhétorique de l'égalité de genre mais pas celle des droits reproductifs. Elle souligne également les limites d'une approche d'éducation par la santé ainsi que d'une médecine qui ne soigne plus ainsi que le poids des hiérarchies, tant de genre et ethniques que professionnelles et sociales, qui font de ces politiques plus des instruments de contrôle que d'autonomie. La troisième partie de cet ouvrage porte sur les programmes d'éradication de la pauvreté et l'appui aux femmes paysannes. L'examen minutieux et détaillé de l'un de ces programmes rattachés au ministère du Développement social a fourni une fenêtre privilégiée sur la façon dont un État mexicain indéniablement néolibéral entend " intégrer " ces femmes au développement et, en fait, les rendre davantage dépendantes du marché. Sur le plan méthodologique, l'approche s'est déclinée en deux temps : elle a d'abord consisté à suivre sur le terrain les fonctionnaires responsables de l'application de ce programme, à consigner leur interprétation des politiques publiques et à observer leur comportement avec les femmes responsables des petits projets d'artisanat et autres se rattachant à ces programmes ; par la suite, des récits de vie ont été recueillis auprès d'une vingtaine de ces femmes, récits qui ont souligné les grands espoirs entretenus quant au développement mais aussi les déceptions devant les promesses non tenues. En somme, cette partie, tout comme l'ensemble de l'ouvrage d'ailleurs, constitue l'occasion de s'interroger sur les rapports entre la transversalisation de la perspective de genre (le mainstreaming) formulée dans un espace structurel abstrait et les autres facteurs identitaires bien concrets tels que la classe et la " race ".
Type de document :
Direction d'ouvrage, Proceedings, Dossier
Québec, Presses Universitaires de Laval, pp.359, 2013
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-brest.fr/hal-01005452
Contributeur : Véronique Le Gall <>
Soumis le : jeudi 12 juin 2014 - 16:20:02
Dernière modification le : jeudi 21 décembre 2017 - 11:12:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-01005452, version 1

Collections

Citation

Arlette Gautier, Marie-France Labrecque. Avec une touche d'équité et de genre. Les politiques publiques de développement et de santé au Yucatan. Québec, Presses Universitaires de Laval, pp.359, 2013. 〈hal-01005452〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

166