Homme en mer, femme à terre : Petits arrangements avec la dissymétrie

Résumé : Le cas des couples dont l'homme navigue au long cours constitue un exemple classique de situation conduisant à une dissymétrie des engagements professionnels et familiaux des hommes et des femmes. Ils nous donnent à voir les négociations et arrangements auxquels cet éloignement donne lieu, dans la vie professionnelle comme dans la vie privée. Les choix effectués ont rarement la force de l'évidence. Force est pourtant de constater que dès lors que le couple a des enfants, la régulation de la relation entre travail et famille passe par la limitation, voire l'inhibition des ambitions professionnelles féminines. Il revient encore principalement aux femmes d'assurer la continuité des relations conjugales et familiales, mais l'évolution des rôles conjugaux et parentaux déstabilise les cadres traditionnels des identités masculines et féminines. Les formes de l'autonomie féminine ont évolué et les femmes n'adhèrent plus à une figure du 'matriarcat' censée assurer l'équivalence des responsabilités familiales féminines et professionnelles masculines. Quant aux hommes, divisés entre les exigences de leur vie professionnelle et la crainte d'être un conjoint, un père qui fait défaut, eux aussi s'interrogent.
Type de document :
Article dans une revue
Cahiers du Genre, L'harmattan, 2006, pp.23-47
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-brest.fr/hal-00649269
Contributeur : Violaine Garguilo <>
Soumis le : mercredi 7 décembre 2011 - 15:16:14
Dernière modification le : jeudi 7 décembre 2017 - 11:46:31

Identifiants

  • HAL Id : hal-00649269, version 1

Collections

Citation

Yvonne Guichard-Claudic. Homme en mer, femme à terre : Petits arrangements avec la dissymétrie. Cahiers du Genre, L'harmattan, 2006, pp.23-47. 〈hal-00649269〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

155