Parlera-t-on encore breton en 2030 ?

Fañch Broudic 1, *
* Auteur correspondant
1 CRBC Brest - Centre de recherche bretonne et celtique
IBSHS - Institut Brestois des Sciences de l'Homme et de la Société, UBO - Université de Brest
Résumé : La réponse à une question ainsi énoncée laconiquement est Oui, d'emblée. dans un quart de siècle, il pourrait y avoir la moitié moins de bretonnants qu'aujourd'hui. Mais l'école devrait continuer à former de nouveaux locuteurs. le type de breton dans lequel ils s'exprimeront différera sans doute de celui du tout récent 20e siècle, sur le plan de la phonologie comme sur celui du lexique. Le contexte dans lequel le parleront ceux qui le sauront sera différent. De multiples facteurs vont interférer d'ici là, mais il est impossible que plus personne ne sache et ne parle breton dans notre région en 2030.
Type de document :
Article dans une revue
Bretagne[s], 2008, pp.30-32
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-brest.fr/hal-00482654
Contributeur : Vanessa Ernst-Maillet <>
Soumis le : mardi 11 mai 2010 - 10:31:54
Dernière modification le : jeudi 21 décembre 2017 - 11:12:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-00482654, version 1

Collections

Citation

Fañch Broudic. Parlera-t-on encore breton en 2030 ?. Bretagne[s], 2008, pp.30-32. 〈hal-00482654〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

142