Vitré, citadelle du protestantisme breton (1558-1685) : notions d'historiographie et perspectives de recherche.

Jean-Yves Carluer 1, *
* Auteur correspondant
1 CRBC Brest - Centre de recherche bretonne et celtique
IBSHS - Institut Brestois des Sciences de l'Homme et de la Société, UBO - Université de Brest
Résumé : Vitré est, incontestablement, avec Nantes, le pôle principal du calvinisme en Bretagne, privilège qu'il ne partage dans le grand Ouest qu'avec Caen et Saumur : une Eglise puissante et nombreuse, des pasteurs et des protecteurs éminents, et sous l'Edit de Nantes, une place de sûreté, dite "de mariage", qui distinguait une forteresse huguenote restée inviolée pendant les guerres de religion. Dernier indice, cette fois, de son rayonnement dans le royaume, l'Eglise vitréenne a accueilli pas moins de trois synodes nationaux réformés, en 1583, le dernier en 1617. Une telle singularité, au sein d'une province, la Bretagne , qui se réclamait d'une identité toute catholique, apostolique et romaine, n'a pas manqué d'exciter la curiosité des historiens, de de susciter quelques polémiques.
Type de document :
Article dans une revue
Association bretonne, 2009, Tome CXVII (année 2008), pp.67-78
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-brest.fr/hal-00475683
Contributeur : Vanessa Ernst-Maillet <>
Soumis le : jeudi 22 avril 2010 - 16:09:48
Dernière modification le : jeudi 21 décembre 2017 - 11:12:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-00475683, version 1

Collections

Citation

Jean-Yves Carluer. Vitré, citadelle du protestantisme breton (1558-1685) : notions d'historiographie et perspectives de recherche.. Association bretonne, 2009, Tome CXVII (année 2008), pp.67-78. 〈hal-00475683〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

136