Le laboratoire Géoarchitecture (EA 7462) mène des travaux pluridisciplinaires, conduits par des chercheurs issus de nombreux domaines scientifiques : aménagement et urbanisme, écologie, géographie mais aussi histoire, sociologie, économie. Les thématiques abordées concernent les dynamiques des territoires, qu’ils soient urbains, ruraux, naturels et semi-naturels. Ils étudient les pratiques et les activités (logement, commerce, tourisme), la production des formes urbaines et les discours et représentations qu’elle suscite (métropoles et villes denses, urbanisation diffuse). Cet ensemble de préoccupations doit répondre aux enjeux contemporains sur la durabilité, le maintien de la biodiversité, les impacts sociétaux, les dynamiques économiques.

L’équipe s’intéresse donc à l’ensemble des pratiques de transformation de l’espace mais aussi aux doctrines, paradigmes, idées, théories dont elles se réclament. Elle a construit des outils d’observation, d’analyse et d’évaluation, mais elle examine également les théories, les discours et les représentations. Nos travaux ont montré la distance qui pouvait exister entre la production d’idées et de savoirs, les tentatives d’expérimentations et les paysages qui en résultent (cadre bâti, espaces naturels et semi-naturels). Les recherches sont conduites dans une perspective dynamique, qui impose de comprendre les contextes juridiques, historiques, sociologiques, économiques, environnementaux, voire ethnologiques, pour mieux saisir les évolutions des aménagements, les rapports entre les théories et leur concrétisation, ainsi que les écarts entre réception et usages, et le poids des identités dans lesquels sont entreprises les actions.

Toutes les activités partagent le souci permanent d’un transfert de méthodologies et de compétences vers les acteurs du territoire et d’une valorisation des objets de la recherche pour des expertises pragmatiques (diffusion et transfert) et des expertises publiables. La Bretagne constitue un laboratoire idéal pour mettre en œuvre les recherches fondamentales et appliquées, mais elle ne constitue pas le seul territoire de nos recherches. Si la proximité aiguise la capacité d’expertise, elle ne présente d’utilité qu’à la condition de produire des enseignements plus universels. Outre les villes reconstruites et les espaces littoraux de l’Atlantique et de la Méditerranée, les réseaux du laboratoire couvrent plus largement tout le monde francophone (Québec, Maghreb, Afrique, Asie du Sud), l’Europe et l’Amérique du Sud.

Dernières publications

 

Politique des éditeurs

 
     

Consulter la politiques des éditeurs également sur

 

Rechercher

Nombre de publications

101